Newsletter

Abonnement
Désabonnement


Articles en rapport

Home News Business Les aléas du prix de la mémoire...

Les aléas du prix de la mémoire...

Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Écrit par Pascal Thevenier   
Lundi, 18 Janvier 2010 09:41

Lors son arrivée sur le marché, la DDR3 était nettement plus coûteuse que la DDR2. Ensuite, la tendance à la baisse s'est amorcée, puis la parité a été atteinte et au final, la DDR3 est devenue moins chère. Mais depuis quelques temps, le prix des puces des DDR3 est soumis à des variations importantes. En décembre, lors de la présentation des processeurs Core i5 with Intel HD Graphics et de la plateforme Pineview, le géant de Santa Clara a lui-même tenu des propos incertains. En effet, Intel n'a pas manqué de signaler que la DDR3 était la mémoire la mieux adaptée (notamment au niveau du prix) aux machines mainstream (Clarkdale) tout en retenant encore et toujours la DDR2 pour la prochaine génération d'Atom.


Interrogé à ce sujet, le porte-parole d'Intel a expliqué les raisons de ce choix. La DDR2 est et restera très bon marché, c'est le seul type de mémoire pour lequel les analystes et les fondeurs peuvent faire des projections relativement fiables. En effet, les volumes de production et de ventes sont assez stables. Les prix de la DDR3 sont quant à eux trop soumis à des aléas et il semble impossible de faire des prévisions valables pour cette année. Ainsi, les puces de DDR3 de 128 Mo se vendent à présent à 3,07 $ contre 2,24 $ en novembre (soit une hausse de 37%) alors que les chips de 128 Mo de DDR2 se maintiennent à 2,40 ± 0,1 $ (variation de l'ordre de 5%). La tendance à la hausse semble se renforcer et le prix des barrettes de DDR3 devrait grimper prochainement...

Mise à jour le Mardi, 26 Janvier 2010 15:01