Home News Business L'Europe enquête sur l'Irlande, Apple, Google, Starbucks et d'autres...

L'Europe enquête sur l'Irlande, Apple, Google, Starbucks et d'autres...

Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Écrit par Pascal Thevenier   
Lundi, 29 Septembre 2014 10:40
L'optimisation fiscale est certainement le sport favori des multinationales qui ont très rapidement compris que les errements politiques de l’Europe pouvaient être mis à profit. Si de nombreuses compagnies ont établi des filiales en Irlande mais aussi aux Pays-Bas et au Luxembourg, ce n’est pas un hasard. L’Irlande offre des aides et avantages fiscaux à différentes entreprises qui profitent d’un taux d’imposition de 2% au lieu de 12,5%. Apple principalement mais aussi Google, Microsoft, Fiat Finance and Trade, Amazon et Starbucks seraient parmi les plus grands spécialistes de cette optimisation fiscale. Grâce à des filiales établies dans différents pays afin de facturer, déposer et « s’auto sous-traiter » différents services, stocks et brevets, ces compagnies sont à peine taxées. Malgré un manque évident de cohérence, l’Europe cherche à présent à poursuivre certaines de ces entreprises afin de leur attribuer des amendes. Même si toutes ces entreprises nient toute tentative de fraudes, les accointances notamment entre Apple et le gouvernement irlandais sont dans le collimateur de Bruxelles qui accuse le géant américain d’avoir bénéficié d’aides illégales. Les « accusés » se disent droits dans leurs bottes et n’avoir commis aucune irrégularité. Pour en savoir plus sur le sandwich hollandais à la sauce double irlandais, le site la finance pour tous explique clairement ce type de montage.