Intel : des écrans très haute définition !?

Imprimer
Note des utilisateurs: / 7
MauvaisTrès bien 
Écrit par Pascal Thevenier   
Vendredi, 13 Avril 2012 11:58
Apple a été un précurseur dans la montée en résolution avec les iPhone 4 et iPad de troisième génération équipés d’un écran haute définition. Dans le jargon Apple, ils sont qualifiés de « Retina » car ils répondent à une formule mathématique qui fait qu’en fonction du recul prévu pour l’usage de ces appareils, l’œil ne voit plus les pixels. Il est cependant important de ne pas faire l’amalgame entre un nom marketing (Retina) et un écran haute définition !

Les écrans actuels se caractérisent par une définition allant de 100 à 150 PPI (Pixel Per Inch). De nos jours, le sempiternel HD (1366x768) est servi sur portables de 11 à 15 pouces. Seules les machines de 15 pouces « haut de gamme » et les plus grande diagonale ont droit à mieux (1440x900, 1680x1050, 1600x900 ou 1920x1080). A partir de 20 pouces, le Full HD (1920x1080) devient la norme… même les téléviseurs de plus de 50 pouces s’en contentent.


A l’occasion de l’IDF, Intel a exposé sa vision des futures résolutions. Les DPI grimeraient ainsi des 100 à 150 que nous connaissons actuellement à valeurs comprises entre 220 et 300 PPI. Doubler les PPI conduit cependant à quadrupler la résolution. S’il n’y a guère de problème au niveau des processeurs graphiques (même intégrés) pour gérer de telles résolutions, les écrans avec une telle densité de pixels posent des problèmes. Le dernier iPad a montré que gérer un écran « haute densité de pixels » (Hi-PPI) peut aller jusqu’à doubler la consommation de l’appareil. On ne pilote pas impunément 4x plus de pixels ! En outre, les dalles avec de telles résolutions sont encore à l’état de prototypes (du moins pour certaines diagonales) mais les problèmes de gestion sont bien présents. On peut notamment épingler un rapport signal/bruit trop faible qui conduit à des difficultés de pilotage des sous-pixels… Avec 1280x800 pixels sur le smartphone Galaxy Note et Apple avec 2048x1536 sur l’iPad sont les deux premiers constructeurs à utiliser les écrans Hi-PPI commercialisés.

Avec les écrans Hi-PPI, il est bien entendu possible et même recommandé de ne pas travailler en résolution native. Si un point correspondait à un pixel, il pixel, il serait invisible à l’œil nu. Ceci étant, le bal de la très haute définition s’ouvre actuellement…

PPI ou Pixel Per Inch s'utilise pour la défintion des écrans. DPI ou Dot Per Inch s'utilise généralement pour les scanners et imprimantes.
Mise à jour le Vendredi, 13 Avril 2012 13:01