Newsletter

Abonnement
Désabonnement


Home News Hardware Intel lève le voile sur Haswell

Intel lève le voile sur Haswell

Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 3
MauvaisTrès bien 
Écrit par Pascal Thevenier   
Mercredi, 12 Septembre 2012 09:40
Après une conférence généraliste d'ouverture, Intel a débuté son IDF avec une conférence nettement plus technique sur la nouvelle architecture Haswell. Sans surprise, le fondeur se focalise sur la modularité, les performances mais aussi la consommation. La future gamme Intel conservera la segmentation actuelle avec des processeurs pour desktops, notebooks et ultrabooks. Les processeurs destinés à ces derniers embarqueront directement le PCH dans leur package (une intégration comparable à celle utilisée pour les Arrandale).


Le front-end d'Haswell

Au cœur du processeur, on retrouve des éléments bien connus qui ont été optimisés : nouvelle génération de prédiction de branchement, amélioration du front-end, buffers plus gros, caches plus performants ainsi qu'un plus grande bande passante pour les unités load et store. L'architecture Haswell introduit également 2 nouveaux ports pour un total de 8.


Les unités d'exécution d'Haswell avec 2 nouveaux ports

Dans une situation optimale, le processeur peut ainsi traiter 8 instructions par cycle. L'attribution des ports 0 à 5 ne change pas (par rapport aux Sandy Bridge et Ivy Brigde) mais Intel a ajouté sur le port 1 une seconde unité FMA (unité de calcul flottant) qui épaule celle du port 0. Les ports 6 et 7, inédits, apportent de nouvelles unités : branch, adress store et ALU (calcul sur les entiers).


Les différentes optimisations des caches et buffers d'Haswell

L’unité graphique a été fortement revue. Etant donné qu'Intel double les unités de calcul pour le GT3, la partie en amont qui reste identique pour tous les GT est nettement plus musclée. Intel n'a par contre pas évoqué Crystallwell, la mémoire interne dédiée à l'iGPU...


Jusqu'à 40 unités de calcul pour le GPU d'Haswell dans le cas du GT3

Enfin, la consommation devrait encore baisser grâce à de nouveaux états de veille partielle et un passage beaucoup plus rapide de la puce dans des modes de faible consommation. A noter également de découplage du ring bus et de la mémoire cache pour leur pilotage énergétique par la PCU (Power Control Unit). La puissance disponible (grosso modo le TDP) sera allouée aux unités de manière optimisée et dynamique selon la charge et le type de travail à effectuer.

Après ce premier aperçu, l’architecture Haswell semble très équilibrée. L’augmentation des unités de calcul (une ALU et une FPU) va de pair avec l’ajout de nouveaux ports et de différentes optimisations (prédiction de branchement, cache et buffer) pour tirer parti de l’apport de puissance brute. On retrouve une évolution similaire au niveau de l’iGPU. Enfin, comme à son habitude, Intel soigne le pilotage thermique… Voilà qui est très prometteur !
Mise à jour le Mercredi, 12 Septembre 2012 15:58