Home News Hardware Intel Z68 Express : des nouveautés vraiment utiles ?

Intel Z68 Express : des nouveautés vraiment utiles ?

Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Écrit par Pascal Thevenier   
Mercredi, 11 Mai 2011 11:33
Intel vient de lancer officiellement son chipset Z68 Express. Il combine les possibilités du P67 et du H67 qui permettent respectivement l'overclocking du CPU et de l'IGP. Toutefois, on peut sérieusement s'interroger sur l'intérêt de booster la fréquence d'un malheureux HD Graphics 2000... Autre bémol lié à la plateforme Sandy Bridge, l'emploi d'une carte graphique externe désactive la technologie de transcodage vidéo QuickSync. Grâce à une puce Lucid Logix de Virtu, il est à présent possible de basculer entre les GPU et profiter de QuickSync même avec une carte graphique. Enfin, le Z68 Express introduit une nouveauté avec Smart Response Technology. Elle permet d'utiliser le SSD 311 comme cache d'un disque dur classique. Ces trois nouveautés sont-elles réellement intéressantes ?


Le diagramme du Z68 Express illustre les nouveautés comme l’Intel Smart Response Technology pris en charge par les drivers Intel Rapid Storage Technology. Le reste est malheureusement similaire à ce qui existe déjà et les ports USB 3.0 brillent par leur absence...

Overclocking combiné

Le Z68 Express permet d'overclocker le processeur et l'HD Graphics 2000 ou 3000 alors qu'il fallait faire un choix auparavant (selon le chipset). Cette avancée n'en est pas réellement une dans la mesure où la puce graphique suffit à une machine bureautique et que dans ce type d'usage, personne ne passe son temps à overclocker un IGP... Le Z68 Express ne devrait rien apporter de nouveau par rapport au P67 Express dans l'overclocking d'un Sandy Bridge.

Virtu : GPU au choix

Cette technologie permet de passer sur l'IGP même si une carte graphique dédiée est installée et ainsi profiter de QuickSync. Il y a cependant de nombreuses contreparties. Les performances de la carte 3D sont revues à la baisse de 1 à 10% car il faut transférer l'image à rendre d'un frame buffer à l'autre. Virtu fonctionne de manière logicielle comme Optimus et le basculement vers le GPU se fait sur base d'un listing d'application. Si l'application n'est pas listée, c'est l'IGP qui est utilisé ! Quand on sait qu'Optimus malgré le bon suivi de NVIDIA n'est pas exempt de défaut, nous émettons des réserves quant à un suivi aussi bon de la part de Lucid. Enfin, la carte graphique n'est jamais éteinte, ce qui ne conduit pas vraiment à des économies... Beaucoup de chipotages et de bricolages logiciels afin de profiter de QuickSync.

Smart Response Technology

Via les pilotes Rapid Storage Technology 10.5, le SSD 311 et un disque dur sont transformé en un volume comparable à un disque hybride. Nous avions déjà émis des réserves sur cette approche, les premiers tests le confirment. L'ensemble donne de bons gains si on lance régulièrement les mêmes applications mais pour l'accès occasionnel à des fichiers, le comportement reste proche de celui d'un disque dur. En outre, les résultats de tests tels que PC Mark Vantage ou PC Mark 7 qui répètent leurs mesures plusieurs fois sont systématiquement avantageux, les données passant d'office dans le cache sur le SSD.


Les cartes mères à base de Z68 Express sont jusqu'à 30 € plus chères que les modèles à base de P67. Si on ajoute les 120 € du SSD 311, le surcoût atteint 150 €. Selon nous, il est bien plus intéressant de les investir dans un SSD (ou un plus gros SSD), dans un disque dur plus gros et/ou plus performant, dans une (meilleure) carte graphique voire un processeur plus puissant. Permettre l'usage d'une vraie carte graphique et de QuickSync est louable mais d'une part la qualité d'encodage laisse à désirer, une surcouche logicielle vient s'interposer pour la gestion de la carte graphique et les performances 3D pâtissent de la copie des frame buffers... Le P67 a de beaux jours devant lui !
Mise à jour le Vendredi, 13 Mai 2011 07:18