Newsletter

Abonnement
Désabonnement


Articles en rapport

Home News Hardware Un écran IGZO ne consomme pas 90% de moins qu'un TFT classique !

Un écran IGZO ne consomme pas 90% de moins qu'un TFT classique !

Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 8
MauvaisTrès bien 
Écrit par Pascal Thevenier   
Lundi, 14 Mai 2012 08:41
Courant avril, Sharp a annoncé ses écrans en haute résolution « IGZO ». Les informations plus véhiculées sur Internet suite à cette présentation sont totalement à côté de la plaque ! La plus folklorique étant celle qui prétend qu’un écran IGZO consomme 10x moins qu’un écran TFT courant... La première chose à rappeler est que la technologie IGZO pour Indium gallium zinc oxyde porte uniquement sur l’alimentation des transistors et leur pilotage. L’IGZO remplace le silicium amorphe (a-Si) avec comme avantage une vitesse de déplacement accrue des électrons, des transistors plus petits et plus rapides. Le rétro éclairage reste assuré par des LED. Dans ses documents, Sharp précise que grâce à leur taille réduite les transistors laissent passer plus de lumière. Pour une même luminosité, un écran IGZO nécessite un rétro éclairage 33% plus faible qu’un écran classique (a-Si). Le rétro éclairage étant le plus gros consommateur dans une dalle, un écran IGZO aux caractéristiques similaire à un écran a-Si consommerait ainsi un tiers de moins.

Nous avons cherché à savoir d’où provenait la réduction de consommation de 90% annoncées par MacRumors et reprise par de nombreux sites. L’origine de cette bévue provient d’un slide de Sharp consacré au pilotage des transistors de l’écran. Il explique que contrairement à un écran a-Si, en raison de très faibles « leaks », un écran IGZO n’a pas besoin d’être rafraîchi continuellement pour afficher la même image.


Consequently, the power consumption for driving transistors can be cut to 1/5 to 1/10 of that of a-si TFT panels, according to Sharp.
C'est donc le pilotage (via le rafraîchissement) des transistors qui consomme de 5 à 10x moins et uniquement si l'écran affiche une image statique. Inutile de préciser que la consommation du pilotage des transistors est faible à côté de celle du rétro éclairage. L'erreur initiale provient donc de la confusion entre la réduction de la consommation du rafraîchissement des transistors et la réduction de la consommation totale…

Sharp précise également que dans le cas d’une tablette la consommation d’un écran actuel est typiquement de 1600 mW mais qu’elle pourrait descendre à 500 mW avec un écran IGZO grâce à un rétro éclairage de moindre puissance (baisse de ~33%) et à l’arrêt du rafraîchissement (baisse de ~33%). Notons cependant que ce dernier gain ne peut se produire que si l’image affichée ne change pas !

Au final, un écran IGZO devrait donc consommer au moins 30% de moins qu’un écran a-Si similaire et jusqu’à 60% de moins sur une image fixe. Enfin, actuellement Sharp a uniquement lancé la production de dalles IGZO de 7, 10 et 32 pouces (donc aucune dalle pour ordinateur portable).