Home News Mobilité Chute des ventes de portables de 10% en 2013; quid pour 2014 ?

Chute des ventes de portables de 10% en 2013; quid pour 2014 ?

Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 
Écrit par Pascal Thevenier   
Mardi, 04 Février 2014 14:35
D'après Digitimes, les ventes de portables en 2013 ont atteint 182,7 millions d’unités mais le volume total est en baisse de 10%. Notons toutefois que le dernier trimestre affichait une croissance des ventes de 2,5% par rapport à l’année précédente. Fin 2012, les estimations tablaient cependant sur seulement 173 millions de portables pour 2013 et les ventes de 2012 étaient de l’ordre de 200 millions d’unités. A titre comparatif, il s’est vendu 217 millions de tablettes en 2013. L’an dernier, les ventes de tablettes ont donc dépassé les ventes de portables.

La concurrence des tablettes est bien entendu une des causes du recul des ventes de notebooks mais ce n'est pas la seule. En effet, les portables tactiles et les différents types d'appareils convertibles sont très loin de déchainer les passions. Sachant que Windows 8 mise sur le tactile, le constat d’échec est double : le tactile ne fait pas vendre et Windows 8… non plus !

D’après ABI Research, les ultraportable/ultabooks représentent 12% soit 22,5 millions d’unités. C’est très loin des 40% d’ultrabooks qu’Intel rêvait de voir commercialisés en 2013. Une grande partie des ultraportables seraient d’ailleurs des MacBook Air. Les ultraportables d’Apple ont été les premiers à profiter des processeurs Haswell mobiles et contrairement à leur « homologues PC », ils ne sont pas affublés d’un écran tactile et d’un OS conçu dans cette optique. Pour en revenir aux portables classiques, ce sont les modèles à 500~600 € qui se vendent le mieux.

Asus qui propose beaucoup de modèles dans cette gamme de prix compte d’ailleurs augmenter sa production de 18,5 millions à 20 millions de portables pour 2014. Asus profitera certainement des déboires d'Acer et de l’abandon de certains segments par des constructeurs comme Samsung. Il faut souligner au passage qu’Asus est certainement la firme la plus créative au niveau des convertibles mais qu’elle se positionne également très bien sur les premiers prix ainsi que le milieu et le haut de gamme avec respectivement ses Vivobook et Zenbook (Prime). Les « Chromebooks » qui ne sont qu’un énième « revival » du netbook, c’est-à-dire le petit portable pas cher pourraient aider certains constructeurs en terme de volume (mais pas forcément de CA ou de bénéfices). Il est cependant assez difficile de prévoir les évolutions pour 2014.