Newsletter

Abonnement
Désabonnement


Articles en rapport

Home News Mobilité Microsoft Surface : la réponse de Redmond à l'iPad...

Microsoft Surface : la réponse de Redmond à l'iPad...

Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 4
MauvaisTrès bien 
Écrit par Pascal Thevenier   
Mardi, 19 Juin 2012 10:13

Lundi 18 juin, Steve Ballmer a présenté les tablettes tactiles Surface pour jouer et travailler. Afin de mettre en avant autant Windows RT (pour ARM) que Windows 8 Professionnel et gagner sur les deux tableaux, Microsoft déclinera sa Surface en version ARM pour le grand public et en version x86 (Ivy Bridge) pour les professionnels. Le modèle ARM repose sur un SoC NVIDIA, dispose d'un écran HD en 1366x768, pèse 675 gr et mesure 9,3 mm d'épaisseur. Son équipement comprend un lecteur MicroSD, un port USB 2.0 et d’une Webcam. La version professionnelle reçoit un écran Full HD (1920x1080) mais devient plus lourde (900 gr) et plus épaisse (13,5 mm) en raison de la présence d'une batterie de 42 Wh au lieu de 31,5 Wh. La connectique est plus aboutie avec lecteur microSDXC, USB 3.0 et mini DisplayPort. Dans les deux cas, l'écran offre une diagonale de 10,6 pouces avec un verre Gorilla Glass et la réception Wifi est assurée par des antennes 2x2 MIMO.




La coque en magnésium comprend un pied mais la Surface se démarque surtout par le Type Cover magnétique détachable qui intègre un clavier ainsi qu’un touchpad. Si Microsoft s’est inspiré de la fixation magnétique d’Apple et du clavier détachable de la Transformer Prime d’Asus, la solution de Microsoft semble ne combiner que des avantages… Les prix n’ont pas été communiqués, ils seraient cependant « agressifs » et la commercialisation, bien que n’ayant fait l’objet d’aucune communication, devrait se faire en phase avec le lancement de Windows 8. La Surface a de bonnes cartes en mains pour nouer avec le succès à moins que Microsoft nous joue un nouvel épisode de « Zune story ».

Mise à jour le Mardi, 19 Juin 2012 11:41