Home News Software DirectX 12 : Plus direct que jamais !

DirectX 12 : Plus direct que jamais !

Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 3
MauvaisTrès bien 
Écrit par Pascal Thevenier   
Vendredi, 21 Mars 2014 08:50
Hier, Microsoft a levé le voile sur DirectX 12. L'éditeur et les différents intervenants dont AMD n'ont nullement fait référence à Mantle lorsqu'ils ont pris la parole pour évoquer les bienfaits d'une API plus directe que jamais. Le principe de Direct3D 12 est pourtant indentique à celui de Mantle. La nouvelle API donnera un accès plus direct au hardware avec comme corollaire une charge moindre pour le processeur et une baisse des temps de traitement tant pour le CPU que le GPU. Nos confrères de hardware.fr qui ont assisté à l’évènement ont publié des informations très détaillées sur la futur API de Microsoft dont une comparaison entre Direct3D 11 et Direct3D 12 dans 3D Mark. Le temps de traitement par le GPU est réduit de 50%, le temps CPU requis baisse de 19% et le temps total nécessaire à tous les calculs chute de 32%.


Avec DirectX 12 Microsoft veut aussi unir toutes les différentes plateformes afin de faciliter le développement des jeux que ce soit sur PC, tablette ou console. Une version DirectX 12 de Forza 5, un jeu Xbox One tournait d’ailleurs sur PC. Son adaptation n’a demandé qu’un mois de travail à 4 développeurs. Les éditeurs devraient donc rapidement trouver leur compte avec cette nouvelle mouture de DirectX même si elle ne débarquera pas avant mi 2015. Intel voit la baisse de la charge CPU d’un très bon œil vu que moins de puissance utilisée par le CPU laisse une plus large part du TDP à ses HD Graphics. Qualcomm qui produit des SoC se réjouit pour la baisse de consommation qui ira de pair avec DirectX 12. AMD a fait savoir que tous ses GPU CGN seront compatibles avec l’API. Enfin, NVIDIA est ravi d’annoncer que les architectures Fermi, Kepler et Maxwell supporteront DirectX 12.

Au final, tout le monde, utilisateurs compris, devrait donc profiter des avantages de DirectX 12. Il reste à savoir si Microsoft imposera ou non une version minimale de Windows pour son API. Vu ses avantages, DirectX 12 a tout du bras de levier nécessaire pour booster les ventes d’un nouvel OS (entendez lâcher Windows 7 au profit de Windows « next »).