Home News Software Le désastre de Windows 8…

Le désastre de Windows 8…

Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 21
MauvaisTrès bien 
Écrit par Pascal Thevenier   
Jeudi, 13 Février 2014 09:19
Si Windows 8 a bien séduit quelques utilisateurs, Paul Thurott de Winsupersite ne mâche pas ses mots : Windows 8 est un désastre ! Dans un article assez long, il se penche sur les raisons de cet échec sans précédent. Après la bérézina de Windows Vista, les pleins pouvoirs ont été donnés à Steven Sinofsky pour repenser totalement Windows. Steven Sinofsky est un personnage comparable à Steve Jobs avec des qualités mais aussi des défauts similaires. Il lui manque cependant le sens inné de l’harmonie et du design.

Notre confrère rappelle du coup la différence marquante entre OS X et Windows. L’OS d’Apple semble avoir été conçu par une seule personne tant tout est standardisé au niveau de l’ergonomie et présenté avec une (jolie) interface uniformisée. A côté, Windows ressemble de plus en à des agglomérats d’éléments n’ayant pas la même présentation ni la même interface ni la même ergonomie. Pour Paul Thurott, Windows 8 avec ses deux interfaces est comparable au monstre de Frankenstein !

Après enquête, il semble que même en interne, Windows 8 était condamné dès le départ par certaines division au sein même de Microsoft mais aussi craint et ignorés par les clients et partenaires de l’éditeur. Au final, Windows 8 a, à présent, sapé l’image de marque de Windows notamment acquise par Windows 7 et fait perdre plusieurs années de développement pour un produit qui ne convient finalement à personne. Il n’en « fallait pas plus » pour dégager définitivement Steven Sinofsky et son équipe mais aussi Steve Ballmer pour avoir cautionné cette stratégie. Jamais un échec n’avait conduit à un tel remaniement chez Microsoft…

Au final, notre confrère conseille donc à Microsoft d’arrêter d’élaborer un seul système sensé plaire « à tout le monde » mais qui ne fait finalement rien correctement pour se focaliser sur un produit qui remplit bien son objectif même s’il ne séduit pas tous les utilisateurs. En d’autres mots, répondez aux attentes de vos utilisateurs et arrêtez de courtiser les utilisateurs d’Android et d’iOS qui n’en viendront de toute façon jamais à Windows. Voilà bien un avis global que nous rejoignons...
Mise à jour le Jeudi, 13 Février 2014 11:11