Home Tests Divers LanCool PC-K6 : vraiment cool ?

LanCool PC-K6 : vraiment cool ?

Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Écrit par Pascal Thevenier   
Lundi, 22 Décembre 2008 13:43
Quand Lian Li a annoncé sa gamme Lancool, nous nous sommes posé pas mal de questions. En effet, quel est l’intérêt de proposer un boîtier hybride construit en acier et aluminium… Pour une question de prix ? Eventuellement, c’est une piste à suivre mais elle n’est que partiellement satisfaisante. En effet, on trouve des modèles Lian Li d’entrée de gamme totalement en aluminium comme les PC-7 dès 80 €, soit une dizaine d’euros de plus que le Lancool PC-K6. Certes, dans cette catégorie tarifaire, chaque euro compte mais est-ce un écart suffisant pour perdre le côté 100% alu… Selon nous, non ! D’ailleurs Lian Li semble avoir trouvé un très bon équilibre entre prix et fonctionnalités. Car le PC-K6 profite effectivement de fonctionnalités plus avancées qu’un Lian Li premier prix… S’agit-il réellement d’une bonne affaire ?


Curieuse politique ?

Lian Li fait partie des marques adorées ou détestées. Les aficionados trouvent les modèles épurés et sobres tandis que des détracteurs les considèrent comme de simples « cubes ». Chacun son camp ! Côté technologie, il faut bien reconnaître que Lian Li maîtrise la construction en aluminium et que certains modèles en profitent pleinement. Cependant, Lian Li n’est pas non plus systématiquement un pionnier, que du contraire. Le constructeur a mis un temps fou avant de remplacer les ventilateurs de 80 mm par des modèles plus grands de 92 ou 120 mm. Il a aussi fallu attendre plus que de raison avant de profiter de systèmes de montage rapides et silencieux pour les disques durs, voire de fixation sans vis des unités 5 ¼… Pire, certains boîtiers sont conçus en dépit du bon sens et des lois de la physique. A croire que pour certains ingénieurs de la marque, l’air chaud descend ! Heureusement, les modèles récents sont nettement plus rationnels…


Spécifiactions

Certaines caractéristiques du LanCool K6, notamment les dimensions, sont identiques à celle des midi tours de Lian Li. L'emploi de l'acier au lieu de l'aluminium porte le poids de ~6 Kg (Lian Li PC-G7) à 8,2 kg (LanCool K6). Ceux qui possèdent déjà des boîtiers Lian Li apprécieront la possibilité d'inter changer de nombreux éléments : panneaux, façade, cache, etc.



De l’acier mais…

L’acier vaut approximativement 550 € par tonne contre grosso modo 1800 € pour une tonne d’aluminium. La structure interne du Lancool est donc facilement 3x voire 4x moins coûteuse que celle d’un modèle Lian Li de gabarit comparable. L’économie substantielle n’atterrit cependant pas dans la poche du constructeur. Le Lancool offre en effet de nombreuses fonctionnalités qui ne se retrouvent que sur les Lian Li milieu de gamme. C’est tout bénéfice pour l’utilisateur ! Voici donc la liste des points forts et faibles du Lancool K6 par rapport à un PC-K7 ou PC-G7 de Lian Li :
  • La carte mère prend place sur un support amovible. Et contrairement au répandu mais peu pratique système à tiroir avec lequel il est impossible de faire entrer un radiateur de grande taille, le support bascule tout simplement du côté droit. Il ne s’agit donc pas d’un avantage « sur papier »… Cependant, il faut tempérer. Car si la carte mère profite d’un support aisément amovible, l’inverse d’un tiroir, le démontage des cartes filles est ici impératif. Compte tenu de la généralisation des gros systèmes de refroidissement des processeurs, l’approche retenue par le Lancool nous semble plus judicieuse.
  • La plaque qui supporte la carte mère est percée de deux grands orifices pour le passage des câbles. Et contrairement au NZXT Whipser, ils sont fonctionnels et pleinement exploitable. Il est très facile de faire passer les câbles d’alimentation des disques durs et cartes graphiques dès la sortie de l’alimentation (grâce à un troisième trou dans la partie fixe du châssis) et de les faire sortir juste devant les périphériques. En outre, Lancool a prévu un mécanisme de rétention aussi pratique qu’efficace.
  • Deux des quatre baies 5 ¼ sont dotées d’un système de montage inamovible en nylon sans vis. D’apparence un peu sommaire, il se montre plus pratique que beaucoup de mécanismes concurrents, soit en plastique et donc trop fragiles, soit en métal et plastique, plus solides mais moins rapides à mettre en œuvre. A noter que Lancool conseille de quand même utiliser une vis si le boîtier doit souvent être déplacé…
  • Le K6 dispose de quatre berceaux pour disques durs. Ici encore, il n’y a pas besoin de tournevis. Une patte en plastique avec une mousse antivibratoire maintient le disque dans le support. La propagation des vibrations est fortement limitée grâce à des rondelles en caoutchouc. Ces « silentblocs » assurent un bon maintien dans la cage à chargement latéral.
  • Avec des fonctionnalités réellement pratiques, le Lancool est une réussite et il facilite le montage d’une configuration.



    Des plus et des petits moins

    Au chapitre des points faibles, le premier que nous avons rencontré est le système de fixation de l’alimentation. Pas question de la glisser par l’arrière comme sur un Lian Li. Il faut la mettre en place par l’intérieur. Heureusement, il n’y a pas de traverse supérieure qui gène l’opération. Pour faciliter le câblage, il est possible de retirer le capot supérieur via quatre vis. Cette dernière méthode bien qu’un peu longue est finalement très pratique et permet une organisation parfaite des câbles… Parfait pour monter une configuration très « propre ».

    Par rapport aux Lian Li même premier prix, le Lancool K6 est un peu moins rigide. C’est surtout marquant quand les panneaux latéraux sont démontés. Mais grâce à des équerres et une bonne conception générale, il est bien plus rigide que les boîtiers plus communs. A noter que la finition des bords est exemplaire et qu’il n’y a aucune partie coupante ou même moins bien finie. Au niveau des vibrations, elles ne sont pas aussi bien contenues que sur d’autres modèles. En effet, il subsiste un léger jeu au niveau de la plaque de fixation de la carte mère et les pieds en plastiques sont moins efficaces que des pieds en silicone ou en caoutchouc. Cependant, il n’y a rien de rédhibitoire et chacun capable de monter PC sera en mesure de résoudre ce petit défaut.

    Du côté de la ventilation, le système est simple : un 140 mm translucide 3 fils à l’avant et un 120 mm noir à l’arrière (3 fils ou molex). Leur niveau sonore est faible et il n’est pas nécessaire de les remplacer à moins de chercher la performance pure. La cage à disques durs est imposante et tend à bloquer l’entrée d’air frais. Heureusement, le grand diamètre du ventilateur (limité à 900 rpm) permet de compenser. A l’arrière, il n’y a aucun souci, le 120 mm tourne plus vite (1100 rpm) et l’alimentation peut aussi évacuer une partie de l’air chaud. Lancool a cependant pensé à tout ! La cage peut être montée « axialement », ce qui conduit à un meilleur flux d’air mais au détriment de l’accès aux disques durs. Dernier détail à souligner, le K6 est équipé d’un filtre anti poussières à l’avant.


    Les boutons de mise sous tension et de redémarrage sont placés sur le haut du boîtier avec deux ports USB, un Firewire ainsi qu’une entrée et une sortie audio. Ces derniers sont protégés par un clapet solide qui ferme particulièrement bien. Les câbles sont longs à souhait et peuvent profiter des « trois trous » déjà évoqués pour être masqués.


    Montage d’une configuration

    Le montage est révélateur de la bonne ou mauvaise conception d’un boîtier. Avec le Lancool, c’est du pur bonheur, de quoi rendre jaloux un utilisateur de n’importe quel autre Lian Li. A condition de monter l’alimentation en premier, nous n’avons jamais assemblé une machine aussi vite ! Histoire de jouer le rabat-joie, il faut préciser qu’un tournevis a été nécessaire pour desserrer les vis à main des panneaux latéraux mais il en faut de toutes manières un pour visser les cartes filles.

    Ne disposant pas de plusieurs boîtiers pour réaliser une étude comparative sur le refroidissement et le bruit, nous sommes partis sur une autre approche : faire une machine silencieuse rapidement et simplement. Et en matière de silence, nous sommes exigeants… Force est de constater qu’il n’y a pas lieu de « s'arracher les cheveux » pour arriver à un résultat correct. Pour bloquer complètement les vibrations, il faut un peu resserrer la glissière de la carte mère et soit mettre de la mousse sous les pieds soit les remplacer. Côté température, nous avons globalement les mêmes résultats qu’avec un Lian Li PC-G7 équipé de 2 ventilateurs de 120 mm à 900 rpm.

    Enfin, un dernier point mérite d’être souligné. Le K6 est compatible avec des accessoires Lian Li comme le blower ou extracteur lateral (selon le sens de montage du ventilateur). La façade et les panneaux ont exactement la même couleur que les boîtiers Lian Li, ce qui permet d’utiliser les contrôleurs de ventilateur et les caches pour les unités optiques de la marque en préservant les détails de finition.


    Conclusion

    Une chose est certaine, le Lancool PC-K6 va faire parler de lui. Pour résumer très simplement la situation, une phrase suffit : Mieux qu’un Lian Li premier prix et moins cher ! Pour la première fois, on a vraiment l’impression que les gens qui ont conçu le boîtier ont réellement installé et testé des configurations. Pour moins de 80 €, le K6 offre des fonctionnalités généralement réservées à des modèles milieu ou haut de gamme et jamais un boîtier n’avais rassemblé autant de qualités avec pour ainsi dire aucun défaut. La liste des points forts est en effet franchement plus longue que celle, symbolique, des points faibles. En outre, ces derniers ne sont pas du tout rédhibitoires. Le principal, à savoir la transmission des vibrations, peut être éliminé ou fortement réduit en un tournemain. Que demander de plus ? Voilà un boîtier que nous recommandons sans aucune réserve !

    Lancool PC-K6 : 9,5/10
    Pour :
    Finition, prix, bons ventilateurs silencieux, accessibilité, support de carte mère amovible, gestion des câbles, facilité de (dé)montage, berceaux pour disques durs, cage à disques orientable, capot démontable, compatibilité avec des accessoires Lian Li.
    Contre : Tendance à vibrer, pieds en plastique trop dur.