Home Tests Divers Test rapide : Icy Box IB-223

Test rapide : Icy Box IB-223

Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Écrit par Pascal Thevenier   
Mardi, 01 Septembre 2009 17:35
Un peu à l’image des clés USB qui ne font plus l’objet d’autant d’attention lors de leur achat en raison de la baisse des prix, les boîtiers USB pour disque dur sont un peu tombés dans l’anonymat. Pourquoi choisir tel modèle plus coûteux à la place de tel autre ? Après tout, une « boîte en plastique » ou une autre… En marge de ces considérations métaphysiques, un point a toujours été reproché aux disques externes USB : l’absence de monitoring, notamment au niveau de la température. C’est à ce niveau que l’Icy Box IB-223 se démarque. En effet, ce boîtier USB pour disque dur SATA 2 ½ pouces est livré avec un logiciel de monitoring assez complet. Un avantage significatif par rapport à d’autres boîtiers ?

Un boîtier nu, réellement utile ?

En regardant le prix des disques USB au format 2 ½ pouces, on peut se demander s’il est intéressant d’acheter un boîtier nu. Certainement pas ! Mais alors qui peut bien être client ? Ceux qui remplacent le disque dur, généralement rachitique à l’origine, sur leur ordinateur portable. Compte tenu de la valeur des disques 2 ½ pouces neuf et pire encore de leur valeur résiduelle en occasion, autant les recycler. Heureusement, les boîtiers sont eux aussi bon marché et donnent une seconde vie au disque d’origine du portable.


L’Icy Box IB-223

Le boîtier est livré dans un emballage en carton avec un minimum de matières plastiques pour le conditionnement. Un film protège le boîtier, les deux vis et un patin en silicone se trouvent dans un sachet et enfin le câble USB est lui aussi dans un petit sac plastique. La boîte contient également un CD-ROM avec le logiciel de monitoring, une housse pour le transport et une documentation de montage.


Le boîtier a une conception simple, sans nervure pour le rigidifier. Il tient fermé par deux vis d’une part et deux crochets de l’autre côté. La finition est exemplaire mais la rigidité n’est pas exceptionnelle. Le petit PCB contient une LED bleue qui fait office de témoin d’activité du disque. Elle rayonne cependant à travers tout le plastique du boîtier et pas simplement via la partie en plastique transparent. Le câble USB n’est pas des plus longs avec une trentaine de centimètres. Par rapport à l’Icy Box IB-266StUSDB, l’IB-233 est simpliste et nettement plus « cheap »… Enfin, il n’y a pas d’interrupteur de marche/arrêt mais il s’agit d’une généralité sur ce genre de boîtier. Au final, ce petit boîtier 2 ½ pouces n’a rien de bien spécifique sur le plan technique. Attention, en raison de sa finesse il est limité à des disques de 9,5 mm (les 12,5 mm étant rares, ce n’est pas bien grave).



Le monitoring…

La particularité de l’Icy Box IB-223 est son logiciel de monitoring. Samart AP permet en effet de lire les informations smart du disque dur via une connexion en USB. L’installation du programme n’est pas bien longue mais nécessite un redémarrage de la machine et l’installation d’une version récente de vcredist_x86.exe. Une fois chargé, le programme consomme 16 Mo de mémoire sous Windows XP SP3. Il n’est cependant absolument pas nécessaire au fonctionnement du disque. Pour Windows Vista, il existe même un Widget. L’interface de Smart AP est fort fonctionnelle bien que franchement encombrante. Les informations affichées sont assez nombreuses : température du disque (en cours et max), remplissage en % et en Go, taux de transfert, cycles de démarrage et avertissement (température critique ou remplissage trop important). Ces deux paramètres ainsi que l’intervalle de mesure peuvent être configurés manuellement.


L'interface taille réelle...

Enfin, nous avons testé le logiciel avec d’autres boîtiers. Il fonctionne avec les modèles équipés comme l’IB-223 d’un bridge USB SATA JMicron JM20239. Les informations smart sont aussi récupérables par le logiciel en utilisant l’adaptateur Digitus


A l’usage…

Il n’y a pas grand-chose à signaler. Cependant, en l’absence de pieds en silicone ou caoutchouc, les vibrations de certains disques sont transmises et peuvent être amplifiées sur certains bureaux. En utilisation intensive, l’IB-223 chauffe un peu plus (jusqu’à 3°C) que l’IB-266StUSDB, plus gros et doté d’une coque métallique. Comme toujours, les performances du disque sont limitées par l’interface USB. Mais comme le montrent les résultats obtenus au test PC Mark 2005, l’impact réel est plus limité que ce que laisse présager HT Tach…





Conclusion

Commercialiser un boîtier USB avec un logiciel de monitoring est une bonne initiative. L’Icy Box IB-223 est bien fini et résiste bien aux agressions mais sa conception est un peu simpliste : pas de pieds antivibratoires et pas de nervure pour rigidifier la coque. Avec un prix public conseillé de l’ordre de 15 €, ce boîtier est pour ainsi dire 50% plus cher que certains modèles sans marque en aluminium. Chacun jugera de l’utilité ou non du logiciel Smart AP pour faire pencher la balance en faveur de l’IB-223. A noter que le logiciel n’est pas limité aux boîtiers de la marque…