Home Tests Dossiers Disques durs et garanties : pourquoi faire simple ?

Disques durs et garanties : pourquoi faire simple ?

Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 44
MauvaisTrès bien 
Écrit par Pascal Thevenier   
Jeudi, 11 Novembre 2004 16:35
On l’oublie souvent, mais le disque dur, avec ses très nombreuses parties mécaniques, reste un des éléments fragiles de nos PC. C’est aussi encore et toujours le maillon faible au niveau des vitesses de transferts et du temps d’accès, loin derrière la RAM. Pour cette raison, nombre d’entre vous ont déjà changé ou songent à changer le disque de leur PC de bureau et de leur PC portable à chaque évolution qui peut permettre de combler ce gouffre.
On est donc en droit d’attendre une garantie décente (comprendre plus d’un an) pour cette pièce essentielle mais "fragile", or les constructeurs de disques durs posent un vrai casse-tête à l’utilisateur lambda en changeant souvent la durée de leurs garantie en fonction des modèles, de leur date d’achat, de leur date de fabrication, de la vitesse du vent (c'était LA blague à 2 centimes de l'article, vous pouvez continuer à lire sans crainte)… Pour cette raison, nous avons rassemblé ici les politiques des principaux constructeurs en matière de garanties à ce jour.

Par PierreSeb

OEM - Bulk - Retail

  • Les disques OEM: il s’agit de disques vendus par leur constructeur à un assembleur ou un marchand qui va les intégrer dans ses machines (desktops ou portables). Par conséquent, ces disques sont couverts par la garantie de la machine et c’est l’assembleur ou le marchand qui s’occupe du SAV, pas le constructeur du disque. En principe, ces disques ne devraient JAMAIS être vendus seuls aux particuliers, c’est illégal et on n’a évidemment aucune garantie sur ces disques.

  • Les disques bulk (nus): ils constituent la majorité des disques vendus seuls à l’heure actuelle. Ils sont vendus nus dans un sachet anti-statique scellé ou une coque en plastique, sans vis ni câble. Ils sont couverts par deux garanties. Celle offerte par le marchand qui vous le vend, et celle offerte par le constructeur (appelé souvent "limited warranty"), ces garanties pouvant être effectives en même temps ou non. Nous ne parlerons ici que des disques durs de desktops usuels (3,5" en parallel-ATA ou serial-ATA, SCSI pour les nostalgiques) et des disques de portables (2,5" et 1,8"). Le marché professionnel dispose d'autres modèles et d'autres garanties.

  • Les disques retail ou "boite": ils s'agit de disques vendus avec un emballage complet (boite, visserie, câble, logiciels et autres bonus), utilisables en interne ou en externe (livrés dans un boîtier), disponibles dans les grandes surfaces, les boutiques grand public mais aussi certaines boutiques d'informatique. Bizarrement, les garanties des constructeurs sur les disques retail sont souvent moindres que les garanties sur les disques bulk.


    Les cas "simples"

    Il s'agit surtout de constructeurs "mineurs" qui représentent une toute petite part du marché des disques. Certains achètent des pièces aux grands constructeurs de disques durs (Seagate, Hitachi, Western Digital, Maxtor) et montent les disques eux-mêmes. La "donne" est simple avec ces marques, la garantie auprès du marchand est d'1 an à compter de la date d'achat. Certains d'entre eux semblent proposer aussi une garantie directe avec le constructeur d'1 an mais leurs sites manquent d'information précise. La liste :

  • ExcelStor (disques 3,5" ATA).
  • Fujitsu (disques 3,5" parallel-ATA [production stoppée], disques 2,5", disques 3,5" SCSI).
  • Magnetic Data Storage ou MDT (disques durs 3,5" ATA).
  • Nikimi (disques durs 3,5" ATA).
  • Storex (disques durs 3,5" ATA).


    Les cas complexes des grands constructeurs

    Seagate.

    Pour la garantie par le marchand, c'est facile, c'est 1 an pour tous les disques à compter de la date d'achat.

    Pour la garantie constructeur, les choses se compliquent: avant le 03 avril 2004 (date d'achat), tous les disques étaient garantis 1 an à compter de la date d'envoi aux marchands par Seagate. Seuls les disques SCSI étaient garantis 5 ans.

    Après le 03 avril 2004 et avant le 26 juillet 2004 (date d'achat), tous les disques durs à l'exception des disques flash USB et Compactflash étaient garantis 2 ans à compter de la date d'envoi aux marchands par Seagate si achetés dans l'Union Européenne, et seulement un an en dehors. Cette deuxième année pour l'Union Européenne n'apparaît pas quand on tape le numéro de série sur le site Seagate, elle est appliquée après vérification de la facture d'achat. Seuls les disques SCSI étaient garantis 5 ans.
    Les disques flash USB et Compactflash étaient garantis 1 an à compter de la date d'envoi aux marchands par Seagate.

    Depuis le 26 juillet (date d'achat), Seagate a unifié sa politique de garantie constructeur. Tous les disques à l'exception des disques durs externes et des disques flash USB et Compactflash sont désormais garantis 5 ans à compter de la date d'envoi par Seagate aux marchands, à condition qu'ils aient été envoyés par Seagate aux marchands après le 28 juin 2003. Les disques durs externes sont toujours garantis 2 ans dans l'Union Européenne et 1 an en dehors. Les disques flash USB et Compactflash sont toujours garantis 1 an à compter de la date d'envoi par Seagate aux marchands.

    ATTENTION! Cette "date d'envoi par Seagate aux marchands" est la date-anniversaire de votre disque que vous trouverez en tapant le numéro de série sur le site de Seagate ( www.seagate.com ). C'est cette date qui fait foi pour la garantie constructeur contrairement à la garantie du marchand qui commence à la date d'achat.
    En raison de ce changement récent de politique, tous les disques envoyés aux marchands après le 28 juin 2003 et avant le 26 juillet 2004 sont garantis 5 ans même si vous ne voyez apparaître qu'1 an en tapant le numéro de série sur le site Seagate.


    Western Digital.

    Pour la garantie par le marchand, c'est facile (je me répète), c'est 1 an pour tous les disques à compter de la date d'achat.

    Pour la garantie constructeur, les choses se compliquent : avant le 01er octobre 2003, tous les disques bulk ou retail étaient garantis 1 an à compter de la date de mise en fabrication.

    ATTENTION! Cette "date de mise en fabrication" est antérieure à la date de fabrication mentionné sur le disque d'au moins d'un mois voire beaucoup plus. Elle correspond à la date-anniversaire de votre disque que vous trouverez en tapant le numéro de série sur le site de Western Digital ( www.wdc.com ). C'est évidemment TRES en défaveur du client, à la limite du malhonnête, en tout cas un beau foutage de gueule, si je peux me permettre l'expression! Surtout que WD dit bien que la garantie commence à compter de la date de fabrication mentionnée sur le disque. Cela reste à éclaircir par des témoignages réels, mais ca n'est pas rassurant.

    Un exemple: un disque dur que j'ai eu entre les mains et fabriqué en juillet 2004 avait une garantie constructeur qui a commencé le 24 février 2004 ! Bien sûr, vous bénéficiez tout de même de la garantie d'1 an du marchand à compter de la date d'achat, mais avouez que c'est limite comme procédé …

    Pour la garantie constructeur sur les disques achetés après le 01er octobre 2003, cela dépend des modèles et du conditionnement (bulk ou retail) mais cela part aussi de la "fameuse" date-anniversaire trouvée en tapant le numéro de série du disque sur le site Western Digital. Voici un tableau qui résume le tout:


    La mention "extensible" signifie que vous pouvez étendre la garantie à 2 ou 3 ans en payant directement Western Digital par carte de crédit. Pour les Etats-Unis et le Canada, c'est 14,95$ pour 3 ans. Pour l'Union Européenne plus la Suisse et la Norvège, c'est 9,95$ pour 2 ans ou 14,95$ pour 3 ans.


    Maxtor.

    Pour la garantie par le marchand, c'est facile (je me répète une seconde fois), c'est 1 an pour tous les disques à compter de la date d'achat.

    Pour la garantie constructeur, Maxtor fait du cas par cas selon le conditionnement (bulk, retail) ou le modèle. La date prise en compte pour le début de la garantie constructeur est celle que vous trouverez en tapant le numéro de série sur le site Maxtor ( www.maxtor.com ). Maxtor est assez généreux sur le coup, j'ai ai entre les mains deux disques dont la garantie commençait un mois après la date d'achat! Bref rien à voir avec Western Digital…

    Disques en version boite (retail) achetés à partir du 12 mai 2003 (avant cette date, pas d'infos, mais probablement 1 an partout sauf sur les disques SCSI):


    Disques nus (version bulk) : la date ici est celle à laquelle les marchands ont commandé les disques à Maxtor, pas la date d'achat. On trouve encore des tas de disques commandés à Maxtor avant le 12 septembre 2004, surtout dans les magasins qui ont un faible débit de vente ou beaucoup de stock.




    Hitachi (englobe aussi les disques IBM, qui a revendu sa division disques durs à Hitachi)

    Pour la garantie par le marchand, c'est facile, c'est 1 an pour tous les disques à compter de la date d'achat.

    Pour la garantie constructeur, Hitachi fait du cas par cas selon le modèle. La date prise en compte pour le début de la garantie constructeur est celle que vous trouverez en tapant le numéro de série sur le site Hitachi ( www.hitachigst.com ). Cette date est assez proche de la date figurant sur le disque en général.

    La date charnière est le 15 novembre 2002, et c'est la date d'achat qui fait foi chez Hitachi. Le tableau vaut aussi pour les disques IBM.


    Pour les Microdrive, la garantie constructeur ne s'applique que sur ceux vendus seuls, pas à ceux integrés dans des appareils mobiles (lecteurs MP3 par exemple). Ces derniers sont couverts par la garantie de l'appareil.


    Le "mauvais élève" : Samsung !

    Pourquoi ce "titre" de mauvais élève? Et bien parce que Samsung ne propose pas de garantie constructeur, la procédure de retour DOIT passer par la marchand qui vous a vendu le disque, sur une période d'1 an à compter de la date d'achat.

    Ce qui est compréhensible avec les petits constructeurs de disques d'entrée de gamme cités en début d'article est INADMISSIBLE de la part d'un géant comme Samsung. Imaginez que vous ayez déménagé loin de votre magasin favori ou que vous ayez commandé votre disque sur Internet… et bien le renvoi en SAV de votre disque va être à vos frais et surtout la perte de temps à cause du passage par le marchand est conséquente.
    Qui plus est, Samsung exige que le disque soit renvoyé dans son sachet (version bulk) ou sa boite d'origine (version retail) sous peine de ne pas réparer ou échanger le disque. J'ose espérer que cette politique restrictive n'est pas appliquée dans les faits, mais je n'ai pas d'exemples concrets.


    Conclusion

    Cette petite visite des sites de constructeurs étayée par quelques exemples personnels révélateurs permet de dresser un constat général à propos des garanties de disques durs: c'est beaucoup plus compliqué qu'il n'y paraît. Pour résumer les choix possibles à l'achat :
  • Les personnes "avides" de garantie et de performances choisiront bien sûr un Western Digital Raptor en SATA (disponible en 36 ou 74Go). Garantie de 5 ans (enfin plutôt 4,5 ans avec la façon dont Western Digital définit la date-anniversaire de ses disques).
  • Les personnes "avides" de garantie choisiront les disques Seagate pour les 5 ans de garantie (sauf disques externes).
  • Les personnes désireuses de concilier performances, garantie et capacité choisiront des modèles ATA/SATA de chez Maxtor ou Hitachi avec 8Mo de cache (garantis 3 ans), de préférence en version bulk. J'exclus volontairement les Western Digital Caviar SE pour leurs performances médiocres et la garantie de 3 ans qui est amputée de quelques mois.
  • Les disques pour portables sont dans l'ensemble bien garantis sauf chez Samsung.
  • Il est difficile de conseiller les disques en version boite, dont les garanties sont systématiquement limitées à 1 ou 2 ans pour une raison assez obscure. Même pour un disque externe (toujours vendus en boite), il semble préférable d'acheter séparément un disque interne bulk et un boîtier externe vide pour l'héberger.
  • Pour finir, je tiens à souligner que la deuxième année de garantie constructeur accordée dans les pays de l'Union Européenne sur les disques garantis seulement 1 an ailleurs ne fonctionne que si le disque a été acheté en Europe et est dépanné en Europe.
  • Mise à jour le Mardi, 10 Novembre 2009 20:23