Home Tests Hardware Bidouiller sa GeForce 8800 avec NiBiTor et RivaTuner...

Bidouiller sa GeForce 8800 avec NiBiTor et RivaTuner...

Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 36
MauvaisTrès bien 
Écrit par Pascal Thevenier   
Vendredi, 23 Mars 2007 12:29
Les GeForce 8800 utilisent trois fréquences internes différentes dont certaines sont liées. Contrairement à la génération précédente, elles ne disposent plus des fréquences 2D plus modestes afin de réduire la consommation. Certaines modifications sont possibles de manière logicielle via des utilitaires comme RivaTuner ou ATItool qui permettent de jongler avec les fréquences mais ne prennent pas en charge la cadence des Stream Processors de manière indépendante. Pour ajouter une bonne fois pour toutes un mode 2D et des fréquences personnalisées pour le processeur graphique, les unités de calcul et la mémoire, il faut obligatoirement passer par NiBiTor 3.2 et NvFlash pour modifier le BIOS de sa GeForce…


Présentation rapide de RivaTuner 2.0 FR

Une fois que vous avez installé RivaTuner 2.0 FR (FR pour Final Release et non Français), il est intéressant d'afficher la fenêtre de monitoring. Elle permet de suivre en temps réel : la fréquence du core/ROPs, la fréquence des Shader (Stream Processorss), la fréquence de la mémoire, la température ambiante et celle du G80, la vitesse du ventilateur en RPM et sa vitesse relative.



L'overclocking se contrôle depuis une autre section de RivaTuner. Après avoir coché la case Enable driver-level hardware overclocing, il faut choisir Detect now afin de pouvoir overclocker directement sans passer par un reboot pour la détection des fréquences. Tout est prêt !




La mémoire du G80

La fréquence la plus simple est celle de la mémoire. Elle n’est liée à aucune autre. Mais les choses ne sont déjà pas simple. Par défaut, une GeForce 8800 GTS utilise de la GDDR3 à 800 MHz. Or la majorité des logiciels reportent 792 Mhz. Si vous poussez le curseur de RivaTuner à 800 MHz, il ne se passe rien ! Ce n’est qu’à 801 MHz que la mémoire saute réellement de 792 MHz à 810 MHz. Ensuite, ce n’est qu’à partir de 820 MHz que la mémoire saute réellement de 810 MHz à 828 MHz. A 833 MHz avec le curseur de RivaTuner, la mémoire passe enfin à 837 Mhz. Pour la suite, il suffit de se référer au tableau. Si vous overclockez votre carte, autant tester directement les fréquences de la colonne de gauche (curseur de RivaTuner).




Le core et les Stream Processorss

Comme pour la mémoire, la fréquence affichée par RivaTuner (ou un autre logiciel d’overclocking) n’est qu’apparente. En effet, notre Point Of View GeForce 8800 GTS présente par défaut une fréquence de 513 MHz pour le core et de 1188 MHz pour les Stream Processors. En théorie, les fréquences d’une telle carte sont de 500/1200 MHz. Mais la pratique diffère ! Il existe une relation entre la « fréquence apparente », celle affichée par le logiciel d’overclocking et celle du core. Quant à la fréquence des Stream Processorss, elle est dérivée de celle du core. Compliqué ? Pas simple en tout cas ! En effet, lors qu’on monte la « fréquence apparente », il peut se produire plusieurs choses.
  • Rien ne change ! Le core et les Stream Processorss conservent leur fréquence. C’est le cas entre 509 et 525 MHz de fréquence apparente où le core reste à 513 MHz et les Stream Processorss à 1188 MHz.
  • Seul le core voit sa fréquence augmenter et parfois de manière très importante. Ainsi, lorsque la fréquence apparente passe de 553 MHz à 554 MHz le core monte de 540 à 567 MHz soit 27 MHz d’un coup.
  • Seuls les Stream Processors bénéficient d’une augmentation de fréquence et les sauts sont généralement importants : plus de 50 MHz d’une fois.
  • Nous n’avons repéré qu’une seule fréquence où le core et les Stream Processorss voient leur fréquence augmenter : 712 Mhz. Une fréquence qui n’est pas accessible avec un refroidissement conventionnel.
  • Le tableau suivant a été réalisé avec RivaTuner 2.0 FR et reprend toutes les valeurs qui conduisent à un changement de fréquence du core et/ou des Stream Processorss.



    Un petit test pratique…

    Notre Point Of View GeForce 8800 GTS supporte jusqu’à 642 MHz via RivaTuner. En clair, elle accepte de fonctionner à 648 MHz au niveau du core et à 1512 MHz pour les Stream Processors. Par contre, elle ne parvient pas à passer le stade suivant (662 MHz) qui conduit le core à 675 MHz. Côté mémoire, elle encaisse 999 MHz réels. Le petit tableau suivant illustre les gains obtenus… La GeForce 8800 GTX – non OC – n’a plus beaucoup d’avance !


    Notre carte est plutôt coopérative en overclocking. Mais ce n’est peut être pas le cas de tous les modèles. En effet, le core peut être limité alors que les Stream Processors ne le seraient pas. Dans ces conditions, il faut passer par l’édition du BIOS.


    Le sur mesure…

    Avec des fréquences respectives de 648, 1512 et 999 MHz pour le core, les Stream Processors et la mémoire, l’overclocking est « équilibré ». Si votre carte refuse de dépasser 600 Mhz, la faute incombe peut-être à d’autres éléments que les Stream Processors. Le seul moyen d’augmenter leur fréquence sans toucher à celle du core consiste à modifier le BIOS. Dans NiBiTor 3.2, il suffit d’aller dans le menu Tools et choisir votre GeForce via Select Device et valider. Ensuite, il faut à nouveau passer par le menu Tools et cette fois sélectionner Read Into NiBiTor. La première chose à faire est de sauver le BIOS original via le menu File. Il faut toujours utiliser un nom court (maximum 8 caractères) et évocateur. Par exemple : 8800base.rom.





    Vous êtes maintenant prêt à modifier le BIOS chargé dans NiBiTor. Pour le core et la mémoire en 3D, vous appliquez les fréquences maximales que votre carte est en mesure de supporter. Mieux vaut les déterminer via un overclocking logiciel pour ne pas multiplier inutilement les « flashages du BIOS ». Au niveau de la fréquence des Shaders, vous pouvez monter directement par 50 MHz étant donné que c’est le pas typique d’augmentation de fréquence. Si votre carte ne supporte pas une fréquence apparente de 604 MHz (soit une limitation à 594 MHz pour le core et 1350 Mhz pour les Stream) Processorss, optez pour 594 MHz pour le core et tentez 1404 MHz pour les Shaders. A noter que si vous choisissez des fréquences qui ne correspondent pas à des fréquences existantes réelles, la carte les corrigera elle-même… Quand vous avez choisi les fréquences, il reste à sauver le BIOS par exemple : 8800oc.rom


    La combinaisonde fréquences Core et Shader fixée via NiBiTor est impossible avec RivaTuner.
    De manière logicielle, avec 594 MHz pour le core, la fréquence Shader serait de 1404...

    Le plus difficile pour certains sera encore de flasher la carte. En effet, il faut démarrer en mode DOS et avoir accès à disque dur ou n’importe quoi d’autre en FAT32 car l’utilitaire de mise à jour du BIOS NVFLASH v5.40 ne fonctionne ni sous Windows ni sur une unité NTFS. Les possibilités ne manquent heureusement pas : clef USB bootable, CD bootable ou éventuellement disquette de démarrage. La ligne de commande est des plus simple :

    NVFLASH image.rom où image.rom est le nom du bios modifié via NiBiTor



    Après un redémarrage, les nouvelles fréquences sont appliquées directement. Il reste à tester la carte pour vérifier si la fréquence des Stream Processorss (shaders dans NiBiTor) est bien supportée avec des jeux et des benchs. En cas de problème d’affichage lors d’un jeu (ou bench), mieux vaut redémarrer sans délai et remettre le BIOS d’origine. C’est simplement que votre carte n’en veut pas ! Les plus téméraires peuvent toujours se risquer à appliquer une tension plus élevée au GPU (second onglet de NiBiTor : 1,4 volt au lieu de 1,3 volt en 3D).


    A fréquence égale pour le core et la mémoire (colonnes centrales), 100 MHz de plus pour les Stream Processors font progresser les indices Shader 2.0 et 3.0 de 100 points (tout comme l’indice 3D Mark 2006).

    Et tant qu’à faire…

    Tant qu’à modifier le BIOS de sa GeForce 8800, autant lui ajouter des fréquences plus faibles pour la 2D voire d’autres en cas de surchauffe de la carte (Thrtl, throttle ou « ralenti »). Pour avoir accès à deux ou trois modes, il suffit de sélectionner le chiffre voulu dans la liste déroulante. Notez au passage que le témoin d’intégrité du BIOS passera certainement du vert (aucun risque) à l’orange (problème possible)… Dans la foulée, on se laisserait bien tenter par une tension de 1,1 volt en mode 2D et 1,2 volt en Thrtl. Malheureusement, 1,1 volt et 1,3 volt donnent le même résultat face à l’ampèremètre. Une tension plus faible ne semble pas agir sur le GPU… Selon les tensions choisies, on peut économiser jusqu’à 10 watts au repos et perdre jusqu’à 10°C sur la température du core…


    Malheureusement, les GeForce 8800 GTS et même GTX ne reviennent pas toujours à leur fréquence 2D en quittant une application 3D. Et c’est bien dommage. Il faut alors rebooter pour retrouver les basses fréquences 2D. Du coup, ajouter de telles fréquences perd beaucoup d’intérêt. Ce « bug » explique peut-être pourquoi NVIDIA a désactivé cette fonctionnalité.


    Exemple de fréquences qui reviennent correctement en mode 2D. Pas toujours le cas...


    Blian

    Pour overclocker une GeForce 8800, il ne faut pas hésiter à faire des sauts « importants » de fréquence et s’assurer que la cadence du core et celle des Stream Processors ont bien augmenté. RivaTuner est certainement le meilleur logiciel pour parvenir à ses fins. Un peu plus complexe qu’ATITool, il a l’avantage de montrer facilement et correctement les fréquences effectivement appliquées…

    La modification du BIOS est à réserver aux utilisateurs avertis qui veulent atteindre les fréquences maximales en s’affranchissant de la liaison entre le core et les Stream Processorss. C’est le seul moyen de pousser les Stream Processorss à leur cadence maximale… Pour les autres, l’intérêt de flasher est d’autant plus réduit que l’ajout des fréquences 2D en hardware n’est pas toujours efficace. En outre, flasher une carte graphique n’est jamais sans risque… Une simple coupure de courant ou un éventuel plantage peut conduire au pire !
    Mise à jour le Mardi, 10 Novembre 2009 20:23