Home Tests Mobilité Les tribulations d’un fan de 14 pouces SXGA+…

Les tribulations d’un fan de 14 pouces SXGA+…

Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 5
MauvaisTrès bien 
Écrit par Pascal Thevenier   
Vendredi, 25 Juillet 2008 15:53
Après l’arrêt de la production des dalles Flexiew reposant sur la technologie IPS, ce sont les panneaux au format 4/3 qui tirent définitivement leur révérence, entraînant dans leur sillage les portables « carrés ». Cette disparition entraîne également la fin de la résolution SXGA+ très appréciée sur les machines en 14 et 15 pouces. Dans la gamme Lenovo, le Thinkpad T61p, le dernier modèle encore décliné au format 4/3, a pris sa retraite en avril 2008... Pour remplacer un « Thinkpad SXGA+ », il faut donc à présent se diriger vers un modèle « wide » : un 14,1 pouces en 1440x900 ou un 15,4 pouces en 1680x1050 voire en 1920x1200. La première solution préserve la mobilité avec en contrepartie une réduction de l’espace de travail disponible tandis que la seconde offre un bureau Windows bien plus grand mais au détriment de la mobilité. Pour les utilisateurs qui ne jurent que par le 1400x1050, ce choix est un cruel dilemme ! Faut-il s’orienter vers un 14,1 pouces ou plutôt vers un 15,4 pouces ? Nous avons testé les Thinkpad T61 et T61p pour y répondre…


Note : Certains se demanderont quel est l’intérêt de tester des machines proches de leur fin de vie commerciale et de polémiquer autant sur la taille et la résolution... Des utilisateurs sont bien plus soucieux de la taille, du poids, de la résolution, de l’autonomie, du silence de fonctionnement et de l’ergonomie que des dernières avancées technologiques ou des performances ultimes. Les modèles plus anciens ont l’avantage d’utiliser des technologies plus mûres, des pilotes matures et des BIOS corrigés, ce qui évite en de jouer au « bêta testeur ». En outre, avec l’arrivée de Montevina, ces machines risquent de finir leur carrière commerciale à des prix assez agressifs…


La fin d’un idéal ?

Les Thinkpad T40p et T41p SXGA+ ont connue un succès énorme...En regardant l’offre des constructeurs grand public, la question de la résolution ne se pose même pas ! Les portables sont limités au 1280x800 jusqu’en 15,4 pouces et les modèles de plus grandes tailles sont proposés en 1440x900. Certaines marques ont dans leur catalogue des versions 15,4 pouces en 1440x900 ainsi que des variantes en 1680x1050 voire 1920x1200 dans les diagonales supérieures. Le choix semble large mais la majorité des portables grand public utilisent une dalle brillante. Ce type de dalle ne convient pas souvent aux professionnels qui ne recherchent pas un miroir mais un portable pour travailler de manière optimale lors des déplacements. Essayez le dernier 18,4 pouces « full gloss » dans le TGV…

Pour les utilisateurs exigeants, le choix d’un portable à vocation professionnelle a toujours été délicat pour ne pas dire critique. Mais avec l’augmentation de la part de marché des portables grand public, certains constructeurs privilégient cette manne de clients au détriment des utilisateurs de la « première heure ». Entendez par-là ceux qui utilisent un portable depuis une dizaine d’années et ont certaines habitudes pour ne pas dire leurs petites habitudes. Et ils sont nombreux dans notre forum ! Aujourd’hui, pour profiter d’une machine avec un vrai SAV et une garantie de 3 ans, il faut faire son choix dans les gammes « pro » de Dell, HP ou Lenovo. Le choix est donc des plus réduits. Thinkpad T4x, Dell Latitude D6xx ou HP NC6320, beaucoup de nos lecteurs sont sur le point de remplacer un bon vieux portable de 14 ou 15 pouces en SXGA+ mais par quoi ?


1440x900 ou 1680x1050 ?

Vous l’aurez compris « les vieux de la vieille » aiment leur 1400x1050. Le Thinkpad T61 14 pouces wide est plus large qu’un T60p 14 pouces carré mais moins profond. L’augmentation de l’encombrement souvent reprochée aux « wide » est un faux problème (du moins dans le cas où le constructeur a conçu un portable compact). Ce n’est pas le cas de la réduction de l’espace de travail ! Par rapport à une résolution de 1400x1050 (1 470 000 pixels), le 1440x900 (1 296 000 pixels) s’apparente plus au 1280x1204 (1 310 720 pixels) des TFT de bureau de 17 et 19 pouces. Il se traduit par une réduction de presque 12% de l’espace de travail... Trop habitué au confort du 1400x1050, je n’arrive pas à me contenter d’un écran en 1440x900. La perte de 150 pixels en hauteur est réellement pénalisante. Dommage car le format 14,1 pouces large est plus ergonomique (repose poignets plus large) et finalement plus pratique que le format 14 pouces carré.


Un Thinkpad T60p (14 pouces 4/3) à côté d'un T61 (14 pouces wide)

Pour remplacer un 15 pouces carré, les 15,4 pouces se présentent comme une évolution assez naturelle. Ce format s’impose aussi pour ceux qui veulent plus que du 1440x900. Le T61p 15,4 pouces est 15 mm moins profond qu’un T60p 15 pouces carré soit grosso modo la profondeur d’un T61p 14 pouces. En largeur, le T61p 15,4 pouces dépasse le T60p 15 pouces de 28 mm et le T61p 14 pouces de 50 mm ! Si le T61p 15,4 pouces est seulement 2,5% plus grand qu’un T60p 15 pouces, passer d’un 14 pouces carré à un 15,4 pouces wide se traduit par une augmentation de taille de 15%, ce qui n’est pas négligeable. Heureusement, en passant de 1400x1050 à 1680x1050 l’espace de travail progresse de 20% !


Le même Thinkpad T60p à côté d'un T61p (15,4 pouces wide)


Pour une « même diagonale », passer du format carré au format large ne conduit pas à une augmentation significative de la taille du portable. Dans le cas des 14 pouces, elle s’accompagne cependant d’une réduction de l’espace de travail. Dans le cas des 15 pouces, l’espace de travail progresse grâce à des résolutions plus élevées…


T41 sur T60p sur T61p...


Puissance graphique…

Dans un portable, le processeur central est toujours nettement plus puissant que les autres composants surtout depuis la généralisation des Core 2 Duo. Heureusement, la dissipation thermique de ces derniers n’est pas alarmante. Inversement, le processeur graphique est souvent le maillon faible. Les Thinkpad de la série T60 font appel à différents modèles de Radeon et la FireGL V5200 256 Mo dans le T60p qui chapeaute la gamme. Avec les Thinkpad de la série T61, Lenovo a opté pour plusieurs versions des Quadro DirectX 10. Les T61 14,1 pouces « wide » reçoivent ainsi une Quadro NVS 140m d’entrée de gamme et orientée « business ». Les performances graphiques et ludiques de cette petite Quadro sont comparables à celles de la FireGL V5200 des T60p. Côté 3D, il n’y a donc rien à gagner dans ce genre d’upgrade... Surtout que compte tenu de la puissance de calcul limitée de la Quadro NVS 104m, le support de DirectX 10 reste très théorique ! Le T61p en version 15,4 pouces reçoit une Quadro FX 570m 256 Mo 128 bits. Il s’agit de la version professionnelle de la GeForce 8600m GT avec des pilotes adaptés aux principales applications de CAO et de DAO. Cette fois, la puissance graphique fait un bond spectaculaire par rapport à la génération précédente. Contrairement aux puces mobiles d’ATI qui embarquent la mémoire et le GPU dans un seul composant, celles de NVIDIA nécessitent le montage de la mémoire sur la carte mère. Ils sont donc plus encombrants. Du coup, le T61p 14 pouces carré se contente d’une Quadro FX 570m avec seulement 128 Mo et d’un bus 64 bits en raison du PCB plus compact. Pour beaucoup d’utilisateurs même avertis, passer d’une machine avec 256 Mo de mémoire graphique en 128 bits à seulement 128 Mo en 64 bits constitue – peut-être injustement - un retour en arrière. Cette solution mi-figue, mi-raisin n’a bien entendu pas joué en faveur du dernier Thinkpad 14 pouces carré. Ce T61p a d’ailleurs connu une distribution très « confidentielle »…


Outre une réduction de l’espace de travail, les 14,1 pouces wide sont généralement « limités » au niveau de la puissance graphique. Au mieux, leurs performances sont comparables à celle des portables les plus puissants de la génération précédente. Il faut donc à présent opter pour un 15,4 pouces pour profiter de plus de puissance…



Un utilisateur n’est pas l’autre !

Dans l’espèce en voie de disparition que constituent les fans du SXGA+, chacun a ses limites. Ainsi, un membre de notre forum a choisi de remplacer son 15 pouces SXGA+ par un 14,1 pouces 1440x900 en faisant en l’impasse sur le processeur graphique dédié pour préserver l’autonomie. Pour lui, le 1680x1050 est visuellement trop fatiguant en raison de l’augmentation des DPI. Dans mon cas, il était absolument hors de question de réduire mon espace de travail et il me fallait impérativement plus de puissance graphique. Contraint de passer à un portable plus grand, je me suis dirigé vers un T61p avec une Quadro FX 570m et un écran 1920x1200 afin de rentabiliser au maximum l’augmentation de l’encombrement ! Autant le dire de suite, une telle résolution n’est à considérer que si vous avez une très bonne vue (presque 150 DPI). Assurément, le 1680x1050 devrait (130 DPI) convenir à un beaucoup plus grand nombre. En se référant au topic du Thinkpad R61, aucun utilisateur ne s’est plaint de la résolution…


Remplacement d’un T60p : T61 contre T61p

Remplacer un Thinkpad 14 pouces SXGA+ n’est pas une mince affaire… Surtout que les inconditionnels du Trackpoint n’ont pas d’alternative viable : dans les autres marques, la précision et l’ergonomie du « stick de pointage » est généralement inférieure… Un Thinkpad ne peut dans ce cas être remplacé que par un autre Thinkpad surtout s’il y a affinité avec quelques autres fonctionnalités et/ou logiciels exclusifs de la marque. T61 ou T61p ?

Châssis
La série des T60 a introduit un châssis en magnésium monobloc appelé « Roll Cage ». La carte mère, le système de refroidissement et les charnières de l’écran viennent se fixer à cette grande pièce afin de garantir une rigidité exemplaire à l’ensemble. La coque extérieure en ABS vient ensuite se greffer sur cette sorte de squelette comme une « peau ». Afin de contenir la prise de poids tout en conservant la même rigidité, la structure en magnésium des T61p est ajourée mais des nervures plus nombreuses compensent la perte de matière. La série T61 introduit un nouveau carter d’écran. Exit le capot monobloc en magnésium des T60. Afin d’accroître la réception des signaux radio, Lenovo utilise à présent une structure en magnésium fortement ajourée et nervurée avec un capot en ABS également. Le résultat est probant. Là où la réception d’un T60p est de l’ordre de 80%, les T61 et T61p dépassent largement les 90%. Au niveau de la rigidité, il n’y a rien à redire non plus !
Enfin, il faut rappeler que les Thinkpad des différentes séries T sont des portables particulièrement fins. L’épaisseur de la base est de l'ordre de 20 mm et le plan du clavier se situe à seulement 25 mm du bureau ! Ecran fermé, ils mesurent moins de 40 mm d’épaisseur pieds compris… Moins qu’un petit Asus EEE PC 900 !


Refroidissement et bruit
Outre la « Full Roll Cage », Lenovo a beaucoup parlé de son nouveau système de refroidissement pour la série T61. La première bonne nouvelle touche le transfert de chaleur. Par le passé, IBM puis Lenovo ont toujours utilisé un épais pad thermique pour assurer le transfert de la chaleur du GPU vers le radiateur en cuivre. Ce choix est franchement critiquable sur le plan thermique. Les « pads » aussi bons soient-ils n’assurent jamais un transfert aussi efficace de la chaleur qu’un contact direct métal GPU. L’usage d’un pad est d’autant plus paradoxal que le CPU est depuis belle lurette en contact direct avec le radiateur en cuivre…Avec la série T61, Lenovo applique enfin ce principe au GPU. Les résultats ne se font pas attendre. Malgré une puissance brute nettement plus élevée, la Quadro FX 570m atteint au repos et en charge des températures moindres que la FireGL V5200. Le constat est comparable avec le R61 où la Quadro NVS 140m est également maintenue à des températures plus faibles que les Radeon X1600 et X1400 des T60.
Sur le plan sonore, le T61p réalise un véritable tour de force. Malgré la présence d’un Core 2 Duo T9300 et d’une Quadro FX 570m, la température en charge est très contenue et le ventilateur est réellement silencieux. A 2500 rpm, la première vitesse de rotation, le ventilateur est à peine audible. Il faut vraiment « stresser » la machine (applications 3D lourdes) pour qu’il dépasse les 3000 rpm et se fasse entendre. Et encore, certains disques durs sont au moins aussi bruyants que ce ventilateur. De tous les portables passés entre nos mains, le T61p (comme le CL56) fait partie des rares machines à concilier puissance et silence. Ces excellentes prestations sont liées à un imposant radiateur en cuivre fermement fixé au châssis. La rigidité de ce dernier permet de le maintenir avec une pression importante sur les composants. Il évacue la chaleur du processeur vers le ventilateur via deux heatpipes. La dissipation de la chaleur de la Quadro FX 570m passe par un seul heatipipe mais des blocs de cuivre placés sur ce dernier conduisent une partie des calories vers la base du clavier qui fait office de radiateur passif complémentaire.


Thinkpad T61p : 1 heatpipes du processeur, 2 Turbo Memory, 3 Modem, 4 heatpipe et pad de contact avec la base du clavier pour la Quador FX 570m, 5 heatpipe sur le northbridge, 6 Wifi Link 4965AGN, 7 mémoire graphique, 8 banques mémoire DDR2, 9 slot mini PCI-Express libre, 10 châssis ajouré.

Le T61 est nettement moins impressionnant que son grand frère. En effet, la ventilation s’active bien plus souvent et se révèle plus bruyante. Le bilan sonore est comparable à celui du T60p : plutôt décevant. Contrairement au T61p, le T61 n’exploite pas la base du clavier pour évacuer la chaleur du GPU. Le module de refroidissement utilise uniquement un heatipipe qui transfère les calories vers des ailettes de dissipation. Le ventilateur doit dès lors entrer en activité plus souvent et plus longtemps. A noter qu’à vitesse égale, le ventilateur du T61 est plus bruyant que celui du T61p. A croire qu’il ne bénéficie pas des dernières avancées introduites par Lenovo au niveau des pales…


T61 : comme pour le T61p sauf : pas de contact avec le clavier (4) et pas de module Turbo Memory (2)

Fonctionnalités
Part rapport au T60p, les T61 et T61p perdent le port infrarouge au profit d’un connecteur FireWire 4 broches. Compte tenu de la présence de Bluetooth, ce n’est pas vraiment gênant. La largeur du T61p a permis de loger un lecteur SDHC en façade. Le reste de l’équipement ne change pas : 3 ports USB, sortie VGA, entrée et sortie audio, interface RJ11 et RJ45 (Gbig), 1 solt Express Card et 1 slot PCcard. Le graveur DVD monté dans une Ultrabaie slim (9,5 mm) est toujours extractible et peut céder sa place à un berceau pour disque dur (décliné en PATA et SATA), une batterie ou un cache pour alléger la machine. Le port docking placé sous la machine reste inchangé également. On retrouve bien entendu la Thinklight, l’UltraNav, les leds wifi et Bluetooth qui clignotent selon l’activité et tous les utilitaires habituels de la gamme (voir le test du R61). L’absence de sortie vidéo numérique reste le point faible des T60 et T61 tous modèles confondus. A noter que le T61 n’a pas de micro intégré contrairement aux T60p et au T61p.


Technologies

Le T61 est une machine Santa Rosa avec un processeur Core 2 Duo T7300 gravé en 65 nm. De la génération Merom, il dispose d’un cache L2 de 4 Mo. A pleine puissance, soit une fréquence de 2 GHz, il nécessite une tension de 1,363 volt. Cette dernière chute à seulement 0,963 volt en mode SuperLMF (800 MHz). En raison de la modification de certaines spécifications, l’upgrade d’un Merom vers un Penryn n’est pas toujours possible. Si le processeur s’installe et fonctionne, des utilisateurs signalent qu’à chaque boot le BIOS rapporte une erreur de sonde thermique. Il faut presser ESC pour continuer le boot…

Comme nous l’avons déjà signalé, la partie graphique est assurée par une Quadro NVS 140m (G86GLM) qui fait partie de la gamme « business » de NVIDIA. Composée de 210 millions de transistors gravés en 80 nm, elle embarque 16 processeurs de flux. Le fillrate en single comme en multitexturing est de 1600 Mpixels/s. La technologie PowerMizer lui confère trois fréquences de fonctionnement adaptées automatiquement selon la charge. Il est cependant impossible de forcer une des fréquences (core/shader/mem) :
  • Standard 2D : 169/338/100
  • Low-Power 3D : 275/550/301
  • Performance 3D : 400/800/600
  • Côté mémoire, le T61 dispose de 128 Mo de GDDR3 64 bits dont la fréquence maximale est de 600 MHz. La bande passante est donc limitée à 9,4 Go/s.

    Le disque dur est un Hitachi TravelStar HST541612J9SA00, un 5400 rpm de 120 Go Serial ATA ni bruyant, ni véloce.


    Le T61p fait partie de la gamme Santa Rosa Refresh. En d’autres mots, il embarque un Core 2 Duo T9300 gravé en 45 nm (et plus en 64 nm). Ce processeur dispose d’un cache L2 de 6 Mo et atteint 2500 MHz à pleine vitesse sous 1,338 volt. Au repos, la fréquence baisse à 800 MHz et la tension d’alimentation descend à 1,038 volt. A noter que cette tension est plus élevée que celle du Merom en raison du plus gros cache. Outre quelques optimisations qui boostent encore les performances, les Penryn disposent du jeu d’instruction SSE4 absent des Merom.

    Le T61p embarque un processeur graphique très puissant surtout en tenant compte de sa base de seulement 20 mm d’épaisseur. La Quadro FX 570m (G84GML) n’est autre qu’une GeForce 8600m GT en version « ISV ». Elle dispose donc de 32 processeurs de flux cadencés à 475 Mhz en 3D. A noter que malgré la présence de deux fois plus d’unités de calcul, le G84GML ne compte que 289 millions de transistors soit 79 millions de plus que le petit G86GLM. L’augmentation des Stream Processors et leur fréquence conduisent à un fillrate de 3800 Mpixels/s. Comme sa petite sœur, la Quadro FX 570m a trois modes de fonctionnement (core/shader/mem) :
  • Standard 2D : 169/338/100
  • Low-Power 3D : 275/550/301
  • Performance 3D : 475/950/700

  • Grâce à 256 Mo de GDDR3 à 700 MHz et une interface 128 bits, la Quadro s’offre une bande passante sympathique de 21,9 Go/s.

    Le stokage est assuré par un Hitach TravelStar 7K200 HST722016K9SA00, un 160 Go 7200 rpm de dernière génératation aussi performant que discret.

    Dans les deux cas, le reste de la plateforme est rigoureusement identique. On retrouve les composants habituels d’un Centrino Santa Rosa (la même recette que pour le R61) : un chipset Intel PM965 Express associé à un ICH8-m et une carte wifi Intel Wireless Wifi Link 4965AGN. A noter que Lenovo est un des rares constructeurs à ne pas utiliser des composants tiers (notamment Broadcom) pour l’interface Gbig. Les T61 bénéficient donc d’une interface réseau Intel 82566MC Gigabit Ethernet.

    Plus ancien, le T60p repose sur la plateforme Napa mais il dispose déjà d’un Core 2 Duo Merom T7200 à 2 GHz avec 4 Mo de cache L2. Cependant, en raison de son chipset i945PM, le FSB est limité à 667 MHz. Outre ce détail et l’absence des modes SuperLMF et IDA, il présente les mêmes caractéristiques que le T7300 du T61. Il y a vraiment de quoi se perdre dans les multiples plateformes Centrino et leurs refreshs !

    Côté graphique, le T60p s’en remet à une FireGL V5200 (M56-GL), la version « pro » de la Mobility Radeon X1600. Ce GPU est gravé en 90 nm et compte 157 millions de transistors. Limité à DirectX 9.0c, il compte 5 unités de vertex shaders et 12 pixel pipelines qui se partagent seulement 4 unités de texturing. Du coup, le fillrate est limité à 1600 Mpixels/s. Les 256 Mo de GDDR3 à 320 MHz sont montés directement ldans le même packaging que le GPU et profitent d’une interface 128 bits. Ils confèrent ainsi une bande passante de 10 Go/s à la FireGL V5200 qui dispose de trois modes de fonctionnement à sélectionner manuellement ou via un profile (core/mem) :
  • Standard 2D : 128/130
  • Low-Power 3D : 324/130
  • Performance 3D : 400/320

  • Le T60p testé ici à titre indicatif ne dispose plus du disque d'originie mais d'un Seagate Momentus 7200.2 de 160 Go.


    Les performances…

    Pas de grandes surprises à ce niveau. Le Core 2 Duo T9300 survole les deux autres modèles en raison de sa fréquence 25% plus élevée. Dans le CPU Mark, On constate que le Core 2 Duo T7300 profite de l’IDA qui fait défaut au Core 2 Duo T7200. Cette technologie permet au processeur d’augmenter temporairement sa fréquence de 200 MHz quand un seul cœur est sollicité.


    Aidée par le Core 2 Duo T9300, la Quadro FX 570m affiche des performances grosso modo trois fois plus élevées que la FireGL V5200. Cette dernière offre des prestations comparables à la Quadro NVS 140m.


    Le disque dur du T61p


    Le disque dur du T61


    Indice Windows Vista du T61p


    Indice Windows Vista du T61


    Et les écrans ?

    Free Image Hosting at www.ImageShack.usEn presque 10 ans de tests, nous n’avions jamais vu qu’un écran aussi mauvais que celui du T61p ! Autant être clair, Lenovo utilise deux sous traitants au niveau des dalles 15,4 pouces WUXGA. La dalle Samsung LTN154U2-L05 est une catastrophe ambulante : blanc neigeux, dithering important, dégradés peu uniformes, faible contraste, couleurs ternes, luminosité faible, rétro éclairage peu homogène et très marqué dans le bas. Il n’y a qu’en comparaison avec un vieux T40p qu’elle ne fait pas pâle figure… Et encore ! Il faut remonter à un Dell Latitude C820 testé en 2002 pour retrouver une dalle UXGA – Samsung – laissant un aussi mauvais souvenir. Inversement, la dalle LG/Philips LP154WU1 qui équipe aussi le T61p ne mérite que des éloges (voir la photo à côté d'un Dell 2408WFP). Il est plus que regrettable d’être soumis à de tels aléas sur un portable à 1750 €… Si nous avons eu beaucoup de chance avec les portables testés jusqu’à présent, la pratique est courante et de nombreux modèles sont touchés toutes marques confondues. La dalle TDM LDT141EN98 du T60p ne mérite aucune critique, pas plus que la LG/Philips LP141WP1-TLB7 du T61…


    En vadrouille...

    En déplacement, chaque kilo peut avoir son importance. Face aux 2040 grammes sans batterie du T60p, le T61p affiche 2460 grammes dans les mêmes conditions, soit 420 grammes de plus. Cependant, même avec une batterie 9 cellules, le T61p passe toujours sous la barre des 3 Kg (2964 grammes). Quoi qu’il en soit, il accusera toujours son handicap pondéral… Et sa grandeur ne joue pas non plus en sa faveur. De son côté, le T61 14,1 pouces n’est pas un poids plume : 2160 grammes à vide ! Heureusement, avec la batterie 9 cellules, l’autonomie est correcte avec un peu plus de 4 ½ heures. Cependant, dans les mêmes conditions, le T60p approche les 5 ¼ heures… Le T61 ne peut pas recevoir une batterie de 9 cellules, nous l’avons donc testé avec la petite 4 cellules d’origine avec laquelle il peine à atteindre 2 heures en usage très léger.


    Autonomie mesurée avec wifi actif et luminosité à 50, usage bureautique



    Quid du reste ?

    A l’usage, passer d’un Thinkpad à l’autre n’est pas dépaysant. Les claviers (tous NMB) sont identiques. L’UltraNav est toujours très précis tant au niveau du touchpad que du trackpoint. Il n’y a pas à se plaindre à ce niveau. Comme toujours le parent pauvre est l’audio. Les enceintes sont modestes pour ne pas dire médiocres. A noter que les modèles testés ici bénéficient d’une garantie de 3 ans. Les T61 et T61p ont cependant perdu la garantie sur site qui est facturée en sus…

    Conclusion

    Après de longs essais en situation réelle, il faut bien dire que malgré son gabarit imposant, le T61p est séduisant à plus d’un titre. Malgré sa puissance très importante, il chauffe à peine et se montre réellement silencieux. Il est plus gros et plus lourd qu’un T60p 14 pouces, mais armé d’une bonne grosse batterie de 9 cellules, son autonomie dépasse quand même les 4 heures comme les premiers Centrino de 15 pouces. Le T61p serait le portable parfait s’il n’y avait pas cette loterie au niveau des écrans. La dalle Samsung est particulièrement mauvaise alors que la LG/Philips est excellente et fait partie des meilleures que nous ayons vues.
    Plus compact, le T61 est assez décevant. Il est relativement lourd et peu autonome en comparaison avec le T60p sans être plus puissant. En outre, il offre une résolution plus faible. C’est dommage car le format 14 pouces wide est assez agréable à l’usage. Et pour couronner le tout, il est loin d’être aussi silencieux que son grand frère ! Par contre, aucune mauvaise dalle n’est à épingler.

    Thinkpad T61p : avec dalle LG/Philips : 8,75/10 avec dalle Samsung : 7/10
    Pour :
    Performances de premier plan, chauffe peu, système de refroidissement très silencieux, ventilation rare et très discrète en bureautique, dalle LG/Philips excellente, disque 160 Go 7200 rpm véloce, encombrement et poids contenus pour un 15,4 pouces, rigidité, réception Wifi, lecteur biométrique, livré avec Windows Vista et XP.
    Contre : Dalle Samsung médiocre, résolution trop élevée pour beaucoup d’utilisateurs, livré avec une batterie six cellules, pas de garantie sur site, pas de sortie TV, pas de sortie vidéo numérique.

    Thinkpad T61 : 7,5/10
    Pour :
    Format compact assez pratique, lecteur biométrique, écran de bonne facture, réception wifi, rigidité.
    Contre : Disque dur 5400 rpm peu véloce, autonomie réduite, batterie de faible capacité, poids relativement élevé, performances moyenne de la Quadro NVS 140m, ventilation régulière et assez bruyante, pas de garantie sur site, pas de sortie TV, pas de sortie vidéo numérique.