Home Tests Mobilité Test de l'Asus VivoBook S200e

Test de l'Asus VivoBook S200e

Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 77
MauvaisTrès bien 
Écrit par Pascal Thevenier   
Mardi, 09 Avril 2013 12:38
Les netbooks ont réellement révolutionné le « petit monde » des ordinateurs portables. Initialement un peu petits mais surtout très limités, ils ont connu leurs heures de gloire avec les modèles « 10 pouces » avant d’arriver à maturité avec une dernière génération en « 11,6 pouces ». Aujourd’hui, il n’existe plus vraiment de netbooks et un créneau est bel et bien libre : celui des « ultra portables low cost ». Le succès des ultrabooks étant en partie limité par leur prix, Asus propose des Vivobook comme le S200e à mi-chemin entre le netbook et l’ultrabook…


Entre deux mondes

L’Asus Vivobook S200e est un compromis très intéressant entre netbook et ultrabook. Des premiers, il hérite d’un « prix contenu ». A 489 €, le tarif n’est plus vraiment « contenu » (à titre indicatif, le Samsung N510 était vendu 475 € en 2010) mais ce modèle n’est pas le plus abordables des Vivobook car il se démarque par un écran tactile. Des ultrabooks, le S200e hérite d’une finition irréprochable, d’un châssis très fin ainsi que de matériaux de qualité. En effet, le carter d’écran et « top case » sont en aluminium et le dessous en plastique mais avec une finition « soft touch ». Il en découle une excellente rigidité malgré la faible épaisseur de la machine.

Au niveau de l’écran, la diagonale de 11,6 pouces et la résolution HD faisaient déjà partie de la dotation des derniers netbooks et on la retrouve sur les ultrabooks ainsi que sur notre Vivobook S200e. Avec une dalle de 11,6 pouces en 1366x768, l’espace de travail est suffisant et la machine reste compacte sans poser de problème de lisibilité.


L’Asus S200e

L’Asus Vivobook S200e ressemble comme deux gouttes d’eau à un ZenBook, l'ultrabook sauce Asus. Le design est soigné et les lignes épurées lui confèrent un look très soigné. Asus utilise de l’aluminium brossé de deux couleurs différentes. Le dessus de l’écran est mauve mais cette teinte tire parfois plus vers le brun selon l’éclairage ambiant. Il en va de même pour la pièce qui reçoit le clavier et le touchpad. Sa couleur originale, proche du gris, prend parfois un aspect très légèrement rosé. Les ajustements entre les pièces sont très soignés. Une chose est certaine, à ce niveau de prix, il est rare voire même exceptionnel de bénéficier de tels raffinements.


L’écran utilise une charnière similaire à celle des MacBook, ce qui permet de placer la sortie d’air à l’arrière de la machine tout en la rendant non visible. Elle assure un très bon maintien de l’écran mais l’ouverture est limitée à 135°. Les bords d’écran noirs et l’écran sont recouverts d’une vitre qui prend en charge le pointage tactile. Elle collectionne moins les traces de doigts que nous ne le craignions.


Mobilité

Avec 303 x 200 x 21,7 mm, le S200e est compact mais il n’égale pas un MacBook Air 11,6 pouces auquel il concède ~10 mm en largeur et profondeur ainsi que 5 mm en épaisseur. Il est toutefois bien plus fin que n’importe quel netbook, ceux-ci dépassant généralement les 35 mm batterie et pieds compris… Pour mieux situer ce S200e, les derniers netbooks de 11,6 pouces passés entre nos mains, les Asus EEE PC 1215B et Samsung N510, mesuraient respectivement 296 x 203 x 38 mm et 289 x 199 x 38 mm. L’Asus S200e pèse 1410 gr, un poids comparable à celui du Samsung (1420 gr), inférieur à celui du 1215B (1516 gr) mais nettement plus élevé que celui d’un ultrabook de 11,6 pouces (généralement ~ 1,1 Kg).

Asus a aussi soigné son adaptateur secteur. Clairement inspiré du Magsafe d’Apple au niveau du concept, il ne mesure que 70 x 50 x 30 mm et affiche 134 gr sur la balance. Côté portable, la prise coudée de faible taille est également un avantage. Elle ne dépasse que de 20 mm et le fil peut être orienté très facilement. Compte tenu de la puissance modeste de la batterie (38 Wh) et des valeurs extrêmes de consommation (8 à 10 Watts en surf et 18 Watts au maximum), l’autonomie varie d’un peu moins de 4 heures à seulement 2 heures et l’adaptateur secteur s’impose comme un compagnon de route.


Connectique et témoins

L’Asus S200e est plutôt bien équipé au niveau des connecteurs. Il dispose de 3 ports USB dont un à la norme 3.0, d’un lecteur de carte SDXC, d’une interface Ethernet 100 Mbps, d’un jack audio combiné in & out, d’une sortie VGA et d’une prise VGA. Une encoche Kensington complète le tout. Le Wifi N, une Webcam HD, un microphone et une paire d’enceintes de qualité assez moyenne complètent le tout. Cinq leds se trouvent dans le repose poignets du côté droit : témoin de mise sous tension/veille, batterie, activité disque, Wifi N et verrouillage majuscule. Vu leur position, elles sont bien entendu masquées lorsque la machine est utilisée.


En pratique

Grâce à un écran tactile très réactif et un excellent touchpad « multi touch », le S200e est bien adapté à Windows 8 et à la gestion des tuiles de Modern UI. Le clavier « chiclets » (sans rétro éclairage) est agréable et n’engendre aucune faute de frappe. Les touches offrent un rendu comparable à celles d’un MacBook Air avec une course assez courte et une résistance assez faible. Que ce soit au niveau du clavier ou du touchpad, le S200e n’a rien d’un netbook bon marché ! La partie audio bien que bénéficiant d’un logo SonicMaster est très décevante. Certes, il s’agit d’une machine de 11,6 pouces mais le son est franchement médiocre. Des tablettes et d’autres portables comparables (notamment le MacBook Air) font nettement mieux.

Le S200e n’est pas une machine totalement silencieuse car son ventilateur tourne toujours à minimum 3300 rpm. S’il ne fait pas réagir un sonomètre placé au niveau de la tête d’un utilisateur (affichant 33 dB(A) comme ailleurs dans la pièce), le bruit du ventilateur est quand audible même s’il n’est pas gênant. Il faut le positionner à moins d’un centimètre des sorties d’air pour mesurer 37 dB(A). En charge maximale, le ventilateur grimpe jusqu’à 4900 rpm et devient franchement audible avec 37 dB(A) au niveau des oreilles d’un utilisateur et 45 dB(A) près au pied de l’écran à côté des ouïes d’évacuation. Dans ces conditions, le processeur « throttle » mais la machine ne devient jamais trop chaude.


Le S200e est équipé d’une dalle TN AU Optronics B116XW03 à rétro éclairage LED. Si la luminosité est correcte avec ~210 cd/m², les noirs sont comme trop souvent peu profonds et le contraste s’en trouve réduit. Les angles de vues sont assez faibles dans le plan vertical mais bien en face de la dalle, les couleurs sont assez correctes. Si l'écran ne collectionne pas trop les traces de doigts, sa finition brillante en fait un miroir. Globalement, cet écran est donc « dans la moyenne ».


Technologie

Notre Vivobook S200e est équipé d’un Core i3 2365M (Sandy Bridge en 32 nm) mais Asus propose d’autres modèles comparables avec des processeurs plus ou moins puissants : du Celeron au Pentium en passant par un Core i3 Ivy Bridge cette fois. Pour limiter son TDP à 17 Watts, le Core i3 2365M qui n’a pas de mode turbo voit sa fréquence limitée à 1,4 GHz mais ce Dual Core bénéficie quand même de l’Hyperthreading. Il pèche au niveau de la partie graphique avec une HD Graphics 3000 fonctionnant par défaut à 350 Mhz avec une fréquence dynamique maximale de 1 GHz bridée par de la DDR3 1333 en simple canal.

Le Core i3 2365M est épaulé par un composant HM76 et 1 x 4 Go de DDR3 1333 MHz (single channel) soudés directement sur la carte mère. Compte tenu de ce choix, il est préférable d'éviter les Vivbook de la série dotés de seulement 2 Go de mémoire...

Petit prix oblige, le stockage est assuré par un disque dur classique, ici un Hitachi Z5K500 (5400 rpm) de 500 Go en 2 ½ pouces de 7,5 mm. Il est facilement remplaçable par un SSD mais attention à la hauteur !

Le Wifi à la norme N est pris en charge par une puce Atheros AR9485 qui ne travaille que sur la bande 2,4 GHz et offre une connexion limitée à 150 Mbps. Dans la même pièce que le routeurs NetGear WNDR4500 nous avons mesuré 13 Mo/s contre 8 Mo/s dans une autre pièce séparée par plusieurs murs du point d'accès.


Performances

Nous avons comparé le S200e aux derniers netbooks testés par nos soins (Asus EEE PC 1215b en APU E-450 et Acer Aspire One 522 en APU C-60) ainsi qu’aux MacBook Air 2010 et 2012 équipés respectivement d’un Core 2 Duo 1,6 GHz et d’un Core i7 2,0 GHz (Turbo à 3,2 GHz).


Comme le montre notre tableau, les performances du S200e sont largement au-dessus de celles des netbooks. En single thread (CPU Mark), son Core i3 2365M s’incline devant le Core 2 Duo 1,6 GHz. Dans tous les autres tests « multi threads », il fait mieux. Le test GPU de Cinebench R11 montre la faiblesse de l’HD Graphics même par rapport à une APU pour netbook ! Enfin, l’indice PC Mark 7 est tout à fait correct compte tenu de la présence d’un simple disque dur (contre un SSD pour les MacBook Air).


Vu la « puissance » de l’HD Graphics, nous nous sommes rabattus sur de très vieux benchs 3D en 1366x768 faible qualité et sans filtrage. Dans ces tests, le S200e est clairement la lanterne rouge : il n’est vraiment pas fait pour jouer…


Le disque dur Hitachi offre de bons taux de transfert avec un maximum de 104 Mo/s et une moyenne de 72 Mo/s. Mais avec 23 ms, il souffre d'un temps d’accès très élevé même pour un 5400 rpm…

A titre indicatif, voici l'indice Windows 8 de l'Asus Vivobook S200e :



Conclusion

L’Asus VivoBook S200e est une petite machine attachante et si elle n’explose pas les benchs, à 489 €, elle se montre plutôt bien adaptée à Windows 8. Compte tenu de la qualité des matériaux, la « pilule » passe franchement bien. L’écran tactile est un réel avantage et le touchpad s’en sort également très bien. Le clavier ne souffre selon nous d’aucune critique. L’autonomie est dans la moyenne tout comme l’écran. Du côté des points faibles, on épinglera le son et les 4 Go soudés ainsi que le disque dur un peu poussif, surtout si on est habitué aux SSD. Dommage également que son ventilateur soit audible en bureautique… Enfin, en marge du S200e en Core i3 2365 avec écran tactile évalué par nos soins, la gamme Vivibook comporte également un S200e en Pentium 987 (1,50 GHz) et troisième en Core i3-3217U (1,80 GHz). Les modèles X201e épaulent cette offre mais sans écran tactile : X201e en Celeron 847 1,1 GHz à 349 € et un X201e en Core i3 1,8 GHz à 399 € . Ce dernière équipé d'un processeur Ivy Bridge devrait intéressé ceux qui cherchent des performances un peu plus élevées ou qui n'ont que faire de l'écran tactile et/ou de Windows 8; l'installation de Windows 7 ne posant aucun problème. Notez enfin que l'offre en Vivobook, plutôt complexe, comprend également des X202e tactiles...

Asus VivoBook S200e :
Pour :
Design, matériaux (alu),finition, touchpad, écran tactile, clavier, adaptateur secteur, prix²
Dans la moyenne : Autonomie, écran, 4 Go, disque dur, performances
Contre : Mémoire soudée, speakers médiocres, performances 3D, pas de BlueTooth, gamme compliquée

² : Compte tenu de l’écran tactile. Des modèles moins chers existent sans cette option.
Mise à jour le Vendredi, 26 Avril 2013 22:47